Première photographie de 2019

Publicités

Dernière photographie de l’année 2018

Meilleurs voeux

Un simple mot pour vous souligner de passer une belle période des fêtes. Meilleurs voeux à vous tous qui me suivez.

Santé, paix et joie pour la prochaine année et pour les photographes, l’ont se souhaite de continuer encore longtemps à faire connaître notre passion.☃❄ Signée… L’appel de la nature

Colder Weather

Par ce temps plus froid, j’ai été marchée… mes pas ont foulés le sol arraché. J’ai vu ce qui restait… ce qui restait de là-bas. Ce qui n’est plus et qui était. Nullement l’intention de photographier ce qu’il reste à présent… cela me peine encore trop à l’instant.

Mais un besoin d’écrire impétueusement me prend…

Une forêt sans bois n’est plus une forêt, elle devient une vaste étendue défrichée, sans attrait. Une forêt comme celle-ci que l’on noie de projet, n’est nulle autre qu’un déracinement sans fin d’un boisé oublié.

Là où se juxtaposaient les cris et joies des enfants lors des descentes en traîneaux d’hiver ou encore des randonnées de motoneige, la forêt n’est plus qu’un souvenir.

Pour chaque arbre déracinée, arraché et qui allait grandir au fil des années, j’ai envie de crier. Là où l’on allaient marcher de nos pas sur la terre, la forêt n’est plus ce qu’elle était par le passé. Là où étaient les grenouilles dans l’étang que l’on allait chercher à l’été pour les enfants, tout est à présent enterré. Comment peut-on enterrer un pan de forêt, un pan d’histoire afin de sacrifier pour… Ils ne nous restent que des souvenirs et cela nul ne nous les arracheront.

De part cette ancienne photographie que j’avais prise, la forêt continuera de vivre en souvenir.

L’appeldelanature©2018

Souvenirs autochtone

Dans ce lieu, à l’intérieur de cette tente immense… les murmurances de l’esprit deviennent silences. Seuls les crépitements du feu laissent en transe.